Paraguay: démission du vice-ministre de la Santé pour violation des restrictions sanitaires

Paraguay: démission du vice-ministre de la Santé pour violation des restrictions
Paraguay: démission du vice-ministre de la Santé pour violation des restrictions - © NORBERTO DUARTE - AFP

Le vice-ministre de la Santé du Paraguay, Juan Carlos Portillo, a démissionné lundi après la diffusion de vidéos le montrant en train de participer à une fête alors que des mesures de restrictions venaient d'être décrétées pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. 

"J'ai accepté la démission du Dr. Juan Carlos Portillo de son poste de vice-ministre" a annoncé sur Twitter le ministre de la Santé, Julio Mazzoleni.

"J'ai commis une erreur et j'assume les conséquences de mes actes. Je demande pardon à mes concitoyens", a déclaré à son tour M. Portillo sur le même réseau social. 

Le gouvernement du président de Abdo Benitez a fait l'objet d'une avalanche de critiques après la diffusion sur les réseaux sociaux de plusieurs vidéos montrant le ministre participant dimanche à une fête où les gestes barrière n'étaient pas respectés.  

Des invités sont notamment vus sans masque et n'appliquant pas les mesures de distanciation sociale. 

Or le président Benitez avait décrété dès dimanche et jusqu'au 6 septembre de mesures de "confinement social" pour tenter de freiner l'épidémie de Covid-19 dans le pays de 11 millions d'habitants. 

Peu avant la fête, le vice-ministre de la Santé avait lui-même recommandé dans un tweet : "Portez un masque, lavez-vous les mains, maintenez la distance". 

Après avoir réussi à contenir le niveau de contamination au Covid-19 depuis son apparition dans le pays en mars, le Paraguay a connu ces dernières semaines une forte hausse des contaminations. 

Le pays a enregistré 13.233 cas déclarés et 259 morts. 

Cette augmentation a contraint les autorités à faire marche arrière dans le processus d'assouplissement des mesures de confinement : les restrictions ont été renforcées il y a trois semaines à Ciudad del Este (est), à 330 km d'Asuncion ; et depuis dimanche dans la capitale. 

Les Paraguayens sont autorités à se déplacer pour leur travail jusqu'à 20H00 le soir. La circulation est ensuite interdite sauf pour les travailleurs autorisés et les urgences. 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK