Ouganda : l'opposant Bobi Wine arrêté lors d'un raid contre les locaux de son parti

Ouganda : l’opposant Bobi Wine arrêté lors d’un raid contre les locaux de son parti
Ouganda : l’opposant Bobi Wine arrêté lors d’un raid contre les locaux de son parti - © SUMY SADURNI - AFP

Le député d’opposition ougandais Bobi Wine, star de la chanson, a été arrêté mercredi avec plusieurs responsables de son parti lors d’une opération des forces de sécurité contre ses bureaux à Kampala, a annoncé mercredi à l’AFP son avocat, Anthony Wameli.

"La police et l’armée ont effectué une descente au NUP (Plate-forme de l’Unité nationale), ont bouclé les lieux et toutes les routes y menant, avant d’arrêter Bobi Wine et d’autres responsables", retenus à l’intérieur des locaux du parti, a expliqué Me Wameli.

"C’est odieux, il s’agit d’une attaque contre la démocratie par une police et une armée partisanes", a-t-il ajouté, précisant ne pas connaître dans l’immédiat le motif officiel de l’opération.

Bobi Wine – nom d’artiste de Robert Kyagulanyi, 37 ans – avait auparavant annoncé sur Twitter un raid de l’armée et de la police sur les bureaux du parti : "Ils ont pénétré de force dans les bureaux et emporté des documents importants et d’autres choses".

"Certains camarades ont été blessés. Le caractère partisan des agences de sécurité à l’approche des élections pue", a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police ougandaise Patrick Onyango a confirmé "une opération de police en cours aux bureaux du NUP".

"Nos agents sont déployés sur les lieux. Les détails de l’opération seront communiqués ultérieurement", a-t-il ajouté, refusant de commenter les affirmations de l’avocat de Bobi Wine, selon lequel le candidat annoncé à la présidentielle de 2021 était retenu avec d’autres dans les locaux du parti.

La presse est tenue à l’écart des bureaux du NUP mais de nombreux policiers armés étaient visibles, ainsi que dans les rues adjacentes, selon un journaliste de l’AFP.

Plus connu sous son nom d’artiste, Bobi Wine, élu député en 2017, est devenu le porte-parole d’une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans le régime vieillissant du président Yoweri Museveni, 74 ans, au pouvoir depuis 1986.

Il a été arrêté ou assigné à résidence à de nombreuses reprises depuis 2018, notamment dans le cadre de son inculpation pour avoir organisé un rassemblement illégal en juillet 2018, des poursuites selon lui politiquement motivées.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK