Otage français exécuté: Al Qaïda négociait avec Paris

"Honte à la France et à son président, qui a lancé son raid alors que des négociations étaient en cours", a affirmé le chef d'Aqmi dans ce message dont des extraits avaient déjà été diffusés le 25 juillet par la chaîne Al-Jazira. Les autorités françaises n'ont jamais fait état de négociations pour la libération de l'otage. Ainsi, le 26 juillet, le ministre de la Défense, Hervé Morin, avait indiqué que Paris n'avait pas pu avoir "la moindre discussion" avec les ravisseurs de Michel Germaneau.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK