Oman: le sultan décide un remaniement majeur

Protestation à Oman
Protestation à Oman - © AFP

Le sultan Qabous d'Oman, confronté à des manifestations contre le chômage et la corruption, a décidé de remanier profondément son gouvernement, a annoncé lundi la télévision d'Etat.

"Le sultan d'Oman a ordonné le remaniement du conseil des ministres", qui compte plus d'une trentaine de membres, a annoncé la télévision d'Etat.

Le sultan Qabous, 70 ans, concentre les fonctions de chef d'Etat, Premier ministre, ministre de la Défense et de ministre des Finances, mais il n'est pas visé par les protestataires.

Au moins trois ministres dont les manifestants demandaient le limogeage ont été congédiés, selon des sources officielles. Le ministre de l'Economie, Ahmed ben Abdel Nabi Mekki, a été démis et son ministère a été aboli. Le ministre de l'Intérieur Saoud ben Brahim al-Boussaïdi, a été remplacé par un autre membre du gouvernement, le ministre de la Fonction publique, Hammoud ben Fayçal ben Said al-Boussaïdi. Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Makboul ben Ali ben Sultan, a été également démis de ses fonctions, et il a été remplacé par Saad ben Mohamed ben Said Al Mardouf Al Saidi.

Cette mesure intervient alors que des protestataires dénoncent depuis fin février, notamment dans la ville portuaire de Sohar (200 km au nord de Mascate), la corruption de certains ministres. Samedi, le sultan, au pouvoir depuis 1970, avait déjà limogé deux personnalités de son cabinet : le ministre de la Sécurité du palais (bien Sécurité du palais), et celui des Affaires du palais.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK