Olivier Corten (ULB) à propos de Gaza: le Hamas n'est jamais que le résultat de l'occupation israélienne

Selon Olivier Corten, Israël est toujours considéré par de nombreux Etats ou encore par le Comité international de la Croix Rouge (CICR) comme occupant à Gaza, malgré son retrait physique en 2005.
Selon Olivier Corten, Israël est toujours considéré par de nombreux Etats ou encore par le Comité international de la Croix Rouge (CICR) comme occupant à Gaza, malgré son retrait physique en 2005. - © Tous droits réservés

Selon Olivier Corten, professeur de droit international à l'Université libre de Bruxelles (ULB), les propos tenus ce mardi matin par l'ambassadrice d'Israël en Belgique sur le plateau de Matin Première sont dans la ligne de la rhétorique israélienne dans ce conflit. "On a entendu les mêmes arguments en Libye et en Syrie lors des printemps arabes. Je ne crois pas que la population de Gaza part manifester avec un fusil dans le dos. Le Hamas n'est jamais que le résultat de l'occupation et Israël porte une responsabilité dans son développement."

Israël occupe Gaza

Selon l'expert, Israël est toujours considéré par de nombreux Etats ou encore par le Comité international de la Croix Rouge (CICR) comme occupant à Gaza, malgré son retrait physique en 2005. "Ils contrôlent encore le territoire: son accès, ses ressources ainsi que son espace aérien et maritime." Le professeur s'interroge également sur la question de la proportionnalité évoquée par l'ambassadrice. Enfin, la volonté de dialoguer sans médiation internationale lui paraît peu réaliste. "Sur le fond, Israël ne veut pas mettre fin à l'occupation de Gaza et de la Cisjordanie. La colonisation s'intensifie et l'on peut comprendre lorsque l'autorité palestinienne parle d'une annexion pure et simple de Jérusalem. Un dialogue en face à face ne peut pas voir le jour vu le déséquilibre des forces."

Sujets sur le Proche-Orient dans notre JT 13h de ce mardi :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK