Offre spéciale: toi aussi, deviens Européen pour 650 000 euros

Le Porte de La Valette, capitale de Malte veut accueillir  une nouvelle catégorie de Maltais: les «Européens par acquisition».
2 images
Le Porte de La Valette, capitale de Malte veut accueillir une nouvelle catégorie de Maltais: les «Européens par acquisition». - © CHRISTOPHE SIMON - IMAGEGLOBE

Ce n’est même pas une arnaque, mais très simplement le prix d’acquisition de la nationalité maltaise fixée par le parlement de l’ile. Le texte permet ainsi d'acquérir la nationalité, le passeport et l'accès à l'espace Schengen qui l'accompagne.

Tout le monde n'apprécie pas cette initiative. A commencer par l'opposition et la presse maltaise. Pour le Times Of Malta, cette loi sur la citoyenneté prostitue Malte pour la 'modique' somme de 650 000€. The Malta Independent, quotidien libéral-conservateur, estime que l'île est devenue un Cheval de Troie pour l'Europe. Car chacun aura compris que Malte ne cherche pas à attirer des travailleurs dans l'île, mais plutôt d'hameçonner des personnes qui achèteront le passeport pour aller vivre dans l'un des 28 pays de son choix.

"Malte fait désormais la Une -regrette une journaliste maltaise- mais pour de bien tristes raisons." Certains salueront en tout cas la politique familiale menée par le gouvernement maltais, puisque le prix pour toute la famille n’est que de 750 000 euros.

A Vendre : citoyenneté européenne

La presse européenne n'a évidemment pas manqué cette initiative. Pour Euronews, la Nationalité maltaise et la citoyenneté européenne sont désormais à vendre. Le Volkskrant ajoute "à vendre, mais en solde et pour 6 briques à peine..."

En Belgique, le journal flamand De Standaard précise encore que c'est une première dans l'Union, même si, la crise aidant, certains états ont assoupli leurs règles. C’est le cas du Portugal qui octroie facilement un permis de séjour aux non-européens qui investissent dans le pays.

Avec cette mesure, Malte espère engranger 30 millions d'euros.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK