Obama lève 181 millions de dollars en septembre, record dans la campagne

La somme de 181 millions de dollars représente un record dans la campagne 2012, mais l'équipe Obama avait fait encore mieux en septembre 2008, levant alors 193 millions de dollars.

L'équipe Obama avait déjà levé au mois d'août plus d'argent que Mitt Romney, mais ce résultat venait après plusieurs mois au cours desquels le camp républicain avait largement dépassé les démocrates dans cet exercice essentiel dans les campagnes présidentielles américaines.

A un mois du scrutin

A un mois très exactement du scrutin du 6 novembre, ces millions de dollars permettront au camp Obama d'inonder les écrans télévisés de publicités. Mais son rival, qui n'a pas encore annoncé le montant qu'il a levé en septembre, peut compter aussi sur un nombre supérieur de "SuperPAC", ces comités de soutien indépendants financés par des entreprises et de riches donateurs, et qui peuvent dépenser sans compter.

La nouvelle du montant levé en septembre a été annoncée par le directeur de l'équipe de campagne d'Obama, Jim Messina, dans un courriel adressé aux partisans du président démocrate. "J'ai de grandes nouvelles, et je voulais que vous soyiez les premiers à être au courant", déclare M. Messina dans ce message.

"Nous avons non seulement franchi le cap des 10 millions de donateurs pour la campagne 2012 et le Parti démocrate --un record (...)--, mais nous avons également levé 181 millions de dollars en septembre auprès de 1,8 million d'Américains --dont plus de 567.000 participaient alors pour la première fois. C'est de loin notre meilleur mois jusqu'à présent", se félicite-t-il.

Selon M. Messina, la donation moyenne était en septembre de 53 dollars, et 98% des contributions étaient inférieures ou égales à 250 dollars.

De nouveaux messages publicitaires

L'annonce de samedi constitue pour Barack Obama la deuxième excellente nouvelle enregistrée en deux jours. Vendredi déjà, le camp démocrate s'était réjoui de la publication d'un taux de chômage à son plus bas niveau en septembre depuis l'entrée en fonctions d'Obama en janvier 2009.

Profitant de l'occasion pour rejeter les accusations récurrentes de Mitt Romney sur son bilan économique, le président avait assuré que le pays "allait à nouveau de l'avant".

Après une piètre performance dans le premier débat télévisé l'opposant à Mitt Romney, mercredi à Denver, dans le Colorado (ouest), dont de nouveaux sondages devraient prochainement mesurer les conséquences, la nouvelle avait eu l'effet d'une salutaire bouffée d'oxygène pour les démocrates.

Son rival, qui était samedi en Floride, où il prépare notamment le prochain débat télévisé qui l'opposera à Barack Obama le 16 octobre, avait quant à lui dénoncé des chiffres ne reflétant pas "une vraie reprise".

Dans son message radiophonique hebdomadaire, Barack Obama, qui doit se rendre en Californie dimanche, a toutefois reconnu samedi que trop d'Américains "cherchaient encore un emploi et luttaient pour payer leurs factures", appelant le Congrès à agir pour les aider.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK