Nucléaire: la Corée du Nord prête à reprendre les négociations

Le premier ministre chinois Wen Jiabao a mené une visite de 48 heures en Corée du Nord. Il a été reçu en grandes pompes par le chef du régime Kim Jong Il. Il faut dire que le Chine est le seul allié de la Corée du Nord parmi les grandes puissances qui négocient sur le programme nucléaire nord-coréen. Pyongyang avait quitté la table de négociations il y a plusieurs mois. Un tir de missile longue portée, suivi d'un essai nucléaire, avait en effet considérablement crispé les relations.

L'heure est apparemment à la détente. Kim Jong Il a annoncé au premier ministre chinois qu'il était prêt à reprendre les négociations à six, à la condition que des discussions directes soient ouvertes au préalable avec les Etats-Unis. "Les relations hostiles entre la Corée du Nord et les Etats-Unis devraient se transformer en liens pacifique", a dit Kim Jong Il.

La réaction ne s'est pas fait attendre à Washington. "Les Etats-Unis continuent à être de bonne volonté pour discuter avec la Corée du Nord de manière bilatérale", dit-on aux Affaires Etrangères américaines. Le but reste évidemment de convaincre la Corée du Nord de s'engager sur la voie d'une dénucléarisation complète.

Les pourparlers à six visent précisément à faire renoncer la Corée du Nord à son programme nucléaire militaire en échange d'une aide énergétique et d'une normalisation des relations diplomatiques. Aucun calendrier n'a encore été fixé pour la reprise de ces discussions.

 

(M.S. avec Daniel Fontaine)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK