Nucléaire iranien : plusieurs capitales rejettent l'initiative américaine de rétablir des sanctions, Washington tacle les Européens

Plusieurs capitales européennes, Londres, Berlin et Paris ont rejeté ce jeudi la demande américaine de rétablir les sanctions contre l'Iran dans le cadre de l'accord sur le nucléaire iranien. Les Américains ont en effet activé la procédure "snapback" de l'accord ce jeudi à l'ONU. Ces trois capitales européennes ont annoncé ne pas soutenir cette initiative américaine, informe l'Agence de presse Reuters. 

Réplique des USA

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a accusé jeudi Paris, Londres et Berlin d'avoir "choisi de s'aligner sur les ayatollahs" iraniens plutôt que d'honorer leur alliance avec les Etats-Unis qui veulent rétablir les sanctions de l'ONU contre l'Iran.

►►► Lire aussi : rensions USA-Iran: l'Europe "n'épargnera pas sa peine" pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien

 
 
 

"Nos amis en Allemagne, en France et au Royaume-Uni m'ont dit en privé qu'ils ne voulaient pas que l'embargo sur les armes" visant l'Iran "soit levé", a-t-il dit à l'ONU à New York. "Et pourtant ils ont choisi de s'aligner sur les ayatollahs" en ne votant pas en faveur de la résolution américaine pour le prolonger, a-t-il ajouté.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK