Nucléaire iranien - Pas de progrès dans les négociations à Oman

(Belga) Les négociations nucléaires entre l'Iran et les grandes puissances se sont terminées lundi soir à Oman sans avoir fait de progrès, a affirmé l'un des principaux négociateurs iraniens, qui s'est dit toutefois optimiste sur les chances d'un accord.

"On ne peut pas encore parler de progrès dans les négociations, mais nous sommes optimistes pour parvenir à un accord d'ici" la date butoir fixée au 24 novembre, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, cité par l'agence Isna, à l'issue de deux jours de discussions entre les chefs des diplomaties iranienne et américaine sous l'égide de l'UE. Cet accord pourra être "soit global soit au moins d'un niveau général", a-t-il souligné, laissant entendre que des négociations techniques pourraient être prolongées au-delà du 24 novembre. M. Araghchi a qualifié de "sérieuses, réelles et complexes" ces discussions entre le secrétaire d'Etat John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, qui se sont déroulées à huis clos dans un grand hôtel de Mascate. Les négociations se sont concentrées sur deux points: la taille du futur programme d'enrichissement d'uranium de l'Iran ainsi que l'avenir du réacteur à eau lourde d'Arak et le site d'enrichissement de Fordo d'une part, et le calendrier pour la levée des sanctions internationales qui visent l'Iran d'autre part. "Nous ne sommes pas arrivés à trouver de solution définitive sur ces points" et "il y a des propositions et des idées pour lesquelles les deux parties ont des inquiétudes et des objections", a admis M. Araghchi. Les négociations se poursuivront mardi à Mascate par une réunion entre des hauts responsables politiques de l'Iran et du 5+1 (Royaume-Uni, Chine, France, Russie, États-Unis et Allemagne). Des rencontres bilatérales avec la Russie et la Chine, et un entretien avec les pays européens sont prévus. Une rencontre entre représentants américain et iranien est "possible", a-t-il ajouté. Les deux parties devraient se retrouver à Vienne à partir du 18 novembre pour la dernière ligne droite de ces discussions qui mettraient, en cas de succès, un terme à plus de dix ans de crise diplomatique. (Belga)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK