Nucléaire iranien: le Congrès fait pression sur Barack Obama

Nucléaire iranien: le Congrès fait pression sur Barack Obama
Nucléaire iranien: le Congrès fait pression sur Barack Obama - © KAREN BLEIER - BELGAIMAGE

Quatre-vingt trois sénateurs américains sur 100 ont écrit au président Barack Obama mardi pour poser leurs conditions à tout accord final sur le nucléaire iranien, rappelant que l'Iran n'avait aucun droit inhérent à l'enrichissement nucléaire.

Il est rare qu'autant de sénateurs signent un texte commun, mais le dossier du nucléaire iranien fait l'objet depuis plusieurs mois d'un front commun de la part d'élus démocrates et républicains déterminés à voter dès maintenant des sanctions pour forcer Téhéran à accepter un accord final.

Jusqu'à présent, leur tentative de faire adopter par le Congrès des sanctions est restée bloquée, conformément au souhait de la Maison Blanche qui souhaite éviter un court-circuitage des négociations en cours entre Téhéran et les "5+1" (Russie, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Allemagne).

"Nous estimons que l'Iran n'a pas de droit inhérent à l'enrichissement en vertu du Traité de non-prolifération nucléaire", écrivent les sénateurs. "Nous estimons que tout accord doit démanteler le programme iranien d'armes nucléaires et empêcher à jamais l'Iran d'accéder à une voie uranium ou plutonium vers la bombe nucléaire".

Parallèlement, 394 des 432 élus actuels de la Chambre des représentants ont signé une lettre similaire à Barack Obama, l'enjoignant à refuser tout accord qui ne verrait pas le démantèlement total de l'infrastructure nucléaire militaire iranienne.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK