Nucléaire iranien: l'UE renforcera ses sanctions en l'absence de progrès

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague (G) lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue pakistanaise Hina Rabbani Khar, le 12 juin 2012 à Islamabad
Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague (G) lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue pakistanaise Hina Rabbani Khar, le 12 juin 2012 à Islamabad - © Aamir Qureshi (AFP)

L'Union européenne est prête à renforcer ses sanctions contre l'Iran dans les prochains mois en l'absence de progrès dans les négociations sur son programme nucléaire controversé, a averti lundi le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague.

"Nous allons intensifier nos sanctions dans les mois prochains s'il n'y a pas de progrès" dans ces négociations, a-t-il dit à son arrivée à une réunion avec ses homologues européens à Luxembourg, alors que l'embargo européen sur les importations de pétrole iranien doit entrer en vigueur le 1er juillet.

"Nous n'avons toujours pas vu de succès dans les négociations malgré nos efforts à Bagdad et à Moscou, et il n'est pas encore trop tard pour l'Iran pour trouver une réponse plus prometteuse à l'offre des 3+3" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU -Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni- et l'Allemagne).

Après un constat de profondes divergences à l'issue de deux jours de négociations tendues en début de semaine dernière à Moscou, la poursuite des négociations entre Téhéran et les grandes puissances pour désamorcer la crise du nucléaire iranien s'annonce difficile.

A Moscou, les 3+3 ont réussi à éviter une rupture totale du processus diplomatique en se mettant d'accord sur une nouvelle réunion au niveau des experts le 3 juillet à Istanbul. Cette réunion sera cruciale pour décider de la suite du processus.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première