Nucléaire iranien: à quoi joue Donald Trump?

Le président Donald Trump a donné aux Européens jusqu'au 12 mai pour trouver un nouveau texte qui corrigerait ce qu'il juge être de "terribles lacunes" dans l’accord nucléaire iranien signé en 2015.

Cet accord a été signé entre Téhéran et le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne). ll encadre les activités nucléaires de l’Iran afin de les limiter à un usage non militaire.

Mais pour Donald Trump et de nombreux élus républicains, l’accord ne va pas assez loin dans le temps. Il ne règle pas non plus la question des missiles Khorramshahr. Ce sont des missiles qui pourraient atteindre Israël et l'Arabie Saoudite, les deux grands alliés américains au Proche-Orient.

Les Européens tentent donc de renégocier certains aspects du texte. Mais l’Iran ne souhaite pas faire de nouvelle concession. Et il a déjà prévenu, le pays quittera l'accord sur le nucléaire si les États-Unis s’en vont.

L’Iran est-il une menace pour la sécurité de la région ? L’accord sur le nucléaire est-il trop fragile ? Comment expliquer la stratégie de Donald Trump au Moyen-Orient ?

Bertrand Henne reçoit autour de la table de "Débats Première", ce lundi 7 mai dès 12h30 sur La Première, Vincent Eiffling, chercheur au CECRI (Centre d’étude des crises et conflits internationaux) à l’UCL et Denis Jacqmin, chercheur au GRIP (Groupe de Recherche et d'Information sur la Paix et la Sécurité).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK