Nucléaire: deux inspecteurs de l'AIEA interdits d'entrée en Iran

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Iran a décidé d'interdire l'accès de ses installations nucléaires à deux experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) accusés d'avoir donné de "fausses informations" sur son programme, a indiqué lundi le chef du nucléaire iranien Ali Akbar Salehi.

"Nous avons donné la semaine dernière à l'AIEA le nom de deux inspecteurs qui n'ont plus le droit de venir en Iran car ils ont divulgué le contenu du rapport (de l'Agence) avant qu'il ne soit annoncé officiellement et ont fourni de fausses informations", a déclaré Ali Akbar Salehi, chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), cité par Isna.

Il n'a pas révélé le nom des deux inspecteurs, ni leur nationalité.

"Lors de la dernière réunion du conseil des gouverneurs de l'AIEA (ndlr: le 7 juin), le rapport de deux inspecteurs de l'agence était incorrect et nous avons protesté. Le rapport était totalement erroné", a affirmé Ali Akbar Salehi.

"Selon la clause de sauvegarde (ndlr: du Traité de non prolifération nucléaire - TNP), nous avons demandé à ce qu'ils ne viennent plus en Iran et que l'agence présente deux autres inspecteurs" pour les remplacer, a ajouté Ali Akbar Salehi.

Téhéran avait déjà protesté officiellement auprès de l'AIEA contre son dernier rapport en affirmant notamment qu'une information sur la disparition d'un équipement nucléaire clé d'une usine à Téhéran était "erronée".

Le rapport de l'AIEA, divulgué une semaine avant la réunion du conseil des gouverneurs, affirmait également que l'agence de l'ONU restait "inquiète" quant à la véritable nature du programme iranien.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK