Nuage: il n'y aura pas d'aides directes aux compagnies

A l'issue du Conseil spécial des ministres européens des Transports, Etienne Schouppe n'a toutefois pas exclu une compensation pour certains frais encourus.

"Nous sommes opposés au principe de l'aide d'Etat", mais "nous n'avons pas dit qu'une compensation serait impossible", a-t-il affirmé.

Ces compensations éventuelles seraient calculées en fonction des montants déboursés par les compagnies pour loger et nourrir les passagers, a-t-il expliqué, tout en précisant n'avoir reçu aucune demande à ce stade.

"Compte tenu de la situation budgétaire du pays, nous serons suffisamment avares (...). Si nous sommes contraints de le faire, nous le ferons avec la sévérité appropriée", a-t-il ajouté.

Selon le secrétaire d'Etat, la gestion des conséquences du nuage de cendres relève de la compétence d'un gouvernement d'affaires courantes. Mais il a relativisé la perspective d'un paiement à brève échéance. "Nous ne devons pas nous faire d'illusions, aucun euro ne sera dépensé cette année", a-t-il dit.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK