Nouvelle-Zélande: la cathédrale de Christchurch va être démolie

Montage de deux photos de la cathédrale de Christchurch en novembre 1995  et le 24 février 2011
Montage de deux photos de la cathédrale de Christchurch en novembre 1995 et le 24 février 2011 - © Richard A. Brooks (AFP)

La cathédrale de Christchurch, monument emblématique de cette ville de Nouvelle-Zélande frappée par plusieurs tremblements de terre ces derniers mois, devra probablement être détruite, ont annoncé jeudi les autorités religieuses.

L'immense rosace du bâtiment construit il y a plus de 130 ans s'est brisée lundi, lorsque deux séismes successifs, dont l'un de magnitude 6, ont ébranlé la ville.

La cathédrale anglicane avait déjà été fragilisée par les deux tremblements de terre précédents, les 4 septembre 2010 et 22 février 2011.

La structure du monument religieux, symbole de la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, a été gravement endommagée lorsque son mur ouest s'est effondré lundi, rendant sans doute nécessaire la démolition de l'ensemble.

"Nous savons qu'une partie au moins devra être démolie à cause des destructions. Nous nous demandons encore si nous devons démolir l'ensemble du bâtiment", a déclaré l'évêque anglican Victoria Williams au journal Christchurch Press.

Le monument est situé dans le centre-ville, baptisé la zone rouge car partie de Christchurch la plus affectée par les secousses de février et de cette semaine. Le clocher s'était effondré en février.

La cathédrale pourrait être reconstruite dans une zone moins propice aux secousses, à l'ouest du centre actuel, a indiqué Peter Beck, responsable de l'Eglise anglicane de Christchurch.

Il est en effet question de reconstruire le centre-ville plus à l'ouest.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK