Nouvelle-Zélande: Christchurch cesse des chercher des vivants

La police scientifique prête à sortir un corps des décombres à Christchurch
La police scientifique prête à sortir un corps des décombres à Christchurch - © AFP

Neuf jours après le tremblement de terre qui a secoué la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande, les recherches d'éventuels survivants ont été officiellement abandonnées. Les efforts des services de secours vont désormais se concentrer sur la découverte des corps, ont-ils annoncé jeudi. Le bilan actuel est de 161 morts mais pourrait atteindre 240.

"Avec le temps, la chance de trouver quelqu'un vivant a diminué", a expliqué le chef de la protection civile. "Malheureusement, nous sommes arrivés à un point où les services de secours doivent se focaliser sur la recherche de cadavres et plus de survivants. Nous devons affronter la réalité et admettre que personne ne peut avoir survécu si longtemps".

Depuis le séisme d'une magnitude de 6,3 le 22 février, les 600 sauveteurs ont retrouvé 70 survivants, mais le dernier l'a été au lendemain de la catastrophe.

Le bilan actuel est de 161 morts, dont une centaine d'étrangers venant de vingt pays différents, principalement des étudiants en anglais. La police craint toutefois que le bilan définitif tourne autour de 240 décès.

La plupart des habitants de Christchurch restent privés d'électricité et d'eau courante, et la circulation reste difficile à cause de l'état des routes.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK