Nouvelle manifestation contre le président Correa en Equateur

Nouvelle manifestation contre le président Correa en Equateur
Nouvelle manifestation contre le président Correa en Equateur - © Belga

Des milliers de personnes ont défilé mercredi en Equateur, pour la seconde fois en deux mois, contre le gouvernement du président Rafael Correa afin de dénoncer un amendement lui permettant de se représenter indéfiniment.

Syndicalistes, étudiants, professeurs ou encore membres de la communauté indienne se sont donnés rendez-vous à Quito et dans d'autres villes du pays afin d'exprimer leur opposition au chef de l'Etat, une des grandes voix de la gauche latino-américaine, au pouvoir depuis 2007. Après un rassemblement antigouvernemental en septembre émaillé d'incidents ayant fait 34 blessés parmi les forces de l'ordre et 53 interpellations, mercredi environ 3000 manifestants, selon les autorités, ont marché sous haute surveillance policière dans la capitale. "La peur est passé et le peuple est mobilisé", pouvait-on lire sur les banderoles.

Réélu en 2013 pour un mandat de quatre ans, Rafael Correa, toujours très populaire pour ses programmes sociaux et d'infrastructures financés par la manne pétrolière, n'a pas encore décidé s'il va se représenter alors que la Constitution actuelle l'en empêche. Les opposants au président équatorien ont également protesté contre plusieurs projets de réforme comme la limitation des bénéfices reversés aux salariés, l'élimination des contrats de travail à durée limitée ou encore un nivellement des salaires des entrepreneurs et des ouvriers.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK