Nouvelle attaque de requin en Australie, huitième en trois mois

Nouvelle attaque de requin en Australie, huitième en trois mois
Nouvelle attaque de requin en Australie, huitième en trois mois - © LOIC VENANCE - AFP

Un homme a été mordu par un requin alors qu'il suivait une leçon de surf à une centaine de kilomètres au sud de Sydney samedi. Il s'agit de la huitième attaque de requin en Australie en trois mois. Les jours de la victime ne sont pas en danger.

L'homme de 24 ans a été transporté à l'hôpital où ses blessures à la jambe et à la main ont été soignées. L'attaque a eu lieu lors d'une leçon de surf sur la plage de Seven Mile Beach à 150 kilomètres au sud de Sydney dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud. Le surfeur était immergé à hauteur de la taille dans l'océan quand il été mordu par le requin dont l'espèce n'a pas été déterminée. L'incident a été suivi par la fermeture immédiate de la plage.

Il s'agit de la huitième attaque de requin depuis le mois de septembre en Australie, dont une s'est avérée mortelle. Début décembre, un homme de 33 ans qui nageait avec des amis dans la région des îles Whitsunday, plus au nord sur la côte du Queensland, a succombé aux morsures infligées par un requin. En septembre, une femme de 46 ans et une fille de 12 ans avaient aussi été attaquées par des requins à une journée d'intervalle dans cette même région. La jeune fille avait perdu une jambe.

Les autorités avaient alors lancé une chasse aux requins, controversée, tuant six d'entre eux. Généralement, une attaque est suivie par le déploiement de "drum lines", pièges aquatiques utilisés pour capturer les grands requins via des appâts.

En raison de la succession d'incidents récents en Australie avec ces prédateurs, surtout dans des zones touristiques, le sujet devient sensible. Une équipe télévisée qui réalisait un reportage sur le sujet s'est vu refuser l'accès à une île où elle menait l'enquête.

Selon les statistiques australiennes recensant les incidents impliquant des requins - Australian Shark Attack File - 22 attaques non provoquées surviennent en moyenne par an. Depuis 2012, une quinzaine d'entre elles se sont avérées mortelles.

Par ailleurs, un nageur est mort après avoir été piqué à l'estomac par ce qui était vraisemblablement une raie pastenague au large d'une plage de Tasmanie à une vingtaine de kilomètres de Hobart samedi. Le quadragénaire a reçu "une blessure par perforation dans le bas de l'abdomen (...) peut-être causé par un animal marin", a dit la police.

Il a été transporté sur la plage par des amis mais a subi une crise cardiaque et n'a pu être ressuscité.

La blessure est "conforme" aux blessures causées par les piqûres de raie pastenague, a déclaré au Sunday Tasmanian le commissaire Brett Bowering. "Mais des investigations supplémentaires et l'examen du défunt nous apporteront peut-être quelque chose de plus concret en ce sens", a-t-il ajouté.

 

 

Images de secours après un autre incident à Pyramids Beach (Mandurah, côte ouest du pays), ce 11 novembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK