Nouveau trafic, la Belgique envoie de la drogue de synthèse en Colombie pour payer la cocaïne importée

7,3 kilos d’amphétamines (ecstasy) ont été saisis lors d’une opération dans un port de Carthagène en Colombie rapportent les médias locaux. Il s’agit de la première saisie de drogue synthétique dans les Caraïbes.

Selon la police locale, les 7 kilos d’ecstasy ont été trouvés dans une cargaison arrivée dans cette ville de Valledupar (nord-est de la Colombie) en provenance d’Europe. Ils étaient cachés dans 342 boîtes de savons.

"La saisie a été réalisée grâce au travail coordonné entre la marine et la police, qui a suivi pendant trois mois une organisation de trafic de drogue chargée d’envoyer des substances illicites en Europe, recevant en paiement des drogues de synthèse qui ont été transportées de la Belgique à Carthagène", explique le Commandement de police.

L’enquête a permis aux autorités d’établir que la cargaison avait été expédiée depuis le port d’Anvers, ce qui ne veut pas dire d’office que la drogue a été produite en Belgique, mais qu'elle y a transité.

"Ce résultat est un coup dur contre le trafic de ces drogues de synthèse, qui ne sont pas produites de manière massive dans le pays. Les trafiquants doivent donc aller importer ces substances, en particulier depuis des pays européens", indique le rapport.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK