Nouveau cas d'un jeune Noir abattu par la police près de Ferguson

Nouveau cas d'un jeune Noir abattu par la police près de Ferguson
2 images
Nouveau cas d'un jeune Noir abattu par la police près de Ferguson - © Tous droits réservés

La nouvelle s'est propagée via les réseaux sociaux : un jeune Noir de 18 ans a été tué, ce mercredi 24 décembre, à une heure du matin (heure locale) devant une station-service de Berkeley, dans le Missouri, à quelques kilomètres de Ferguson (Saint Louis), là où avait déjà été abattu Michael Brown. Selon les témoins sur place, cette fois encore, le jeune homme a été abattu par la police.

Le nom de la victime est Antonio Martin. Les circonstance de sa mort sont encore peu claires. De nombreux témoignages affirment que l'adolescent a été abattu par la police.

Une observatrice locale évoque une arme de poing noire sur la scène de crime mais sans que l'on sache s'il s'agit éventuellement d'une arme qu'aurait pu détenir la victime.

Le meilleur ami de la victime a également communiqué via Twitter, "Je n'arrive pas à croire que mon meilleur ami soit mort, juste devant moi", a-t-il écrit.

Selon ce témoin direct de la scène, la police aurait interpellé les deux adolescents "parce qu'ils correspondaient au signalement de cambrioleurs". Antonio Martin aurait refuser de se mettre à terre, arguant qu'il n'avait rien à se reprocher. 

"L'agent de police nous a dit de nous coucher en nous visant avec son arme. Face au refus d'Antonio, le policier a reculé, toujours avec son arme pointée vers nous. Il nous a dit à nouveau de nous coucher et comme Antonio a à nouveau refusé, l'agent a ouvert le feu. Et lorsque j'ai voulu porter secours à mon ami, il m'a dit de rester à terre, en continuant à me tenir en joue", a raconté le jeune homme au Huffington Post. On ne connaît pas encore la version de la police. 

Valerie Schremp Hahn fait également état d'une tension palpable sur place où une foule s'est rassemblée et semble très remontée contre la police. Les informations restent à confirmer jusqu'ici, et aucune source officielle (police ou autorité locale) ne s'est encore exprimée. 

La tension semblait d'ailleurs augmenter au fil des minutes. Des témoins font état d'une voiture de police renversée par des protestataires. D'autres parlent d'une explosion et de fumée sur place, sans que l'on puisse en identifier l'origine. Selon une observatrice locale, la police a procédé à trois arrestations. Un relatif calme semble être revenu autour de la scène du crime après cela.

La même source relève la présence de caméras de surveillance dans la station-service.

@julienvlass

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK