Norvège: chronologie d'un massacre où les secours se font attendre

Norvège : chronologie d'un massacre où la police s'est fait attendre
Norvège : chronologie d'un massacre où la police s'est fait attendre - © RTBF

Après l'explosion à Oslo, Anders Breivik a semé la mort sur l'île d'Utoya pendant plus d’une heure avant que la police ne débarque et l'arrête. Pourquoi l’arrivée des secours a-t-elle été aussi tardive ? La police s'explique.

Vendredi 22 juillet 2011, 15h26 : une bombe vient d'exploser en plein centre d'Oslo, à proximité des bureaux du premier ministre. Très vite, la police arrive sur place en grand nombre, mais elle ignore encore qu'un autre drame est en train de se nouer à une quarantaine de kilomètres de là.

A 16h57, un passeur reçoit un message d’un homme qui se présente comme policier et qui veut être amené sur l'île d'Utoya.

Une demi-heure plus tard, à 17h26, la police de ce district est alertée : des coups de feu sont tirés sur la petite île. Quatre minutes plus tard, elle prévient la police d'Oslo et à 17h38 elle demande officiellement que des renforts soient envoyés. En attendant, la police du district envoie ses hommes sur l'île; il est alors 17h52 lorsqu’une première patrouille se met en route, mais elle doit attendre un bateau.

A 18h09, c’est la police d'Oslo qui arrive pour prendre également un bateau qui lui permettra de rejoindre l'île, mais l'embarcation qu'elle emprunte connaît des problèmes : il y a trop de monde et de matériel sur ce bateau qui commence à prendre l'eau. Du coup, il est 18h25 quand la police d'élite norvégienne arrive sur l'île et le suspect a été arrêté à 18h27. Il n'a donc fallu que deux minutes pour arrêter le tueur qui s’est rendu sans résister.

Les médias plus rapides que les autorités

La télévision norvégienne est quant à elle arrivée plus tôt. Elle a choisi de prendre un hélicoptère et a même pu filmer Breivik en plein massacre.

Plus d'une heure s'est donc écoulée avant que les forces de l'ordre n'arrivent sur place. D'où cette question : la police aurait-t-elle tardé à agir ?  Elle s'en défend, estimant au contraire que sa réaction rapide, lors de son arrivée, a permis de sauver de nombreuses vies.

I.L. avec Isabelle Huysen

 

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK