Norvège: Anders Behring Breivik souffre bien de "schizophrénie paranoïde"

Anders Behring Breivik
2 images
Anders Behring Breivik - © Archives AFP

Une commission médicale appointée par la justice norvégienne a confirmé vendredi le diagnostic psychiatrique énoncé en novembre à l'encontre d'Anders Behring Breivik, auteur des attaques qui ont fait 77 morts le 22 juillet en Norvège, et qui devrait lui éviter la prison.

"Il n'y a aucune objection importante à la conclusion" du rapport psychiatrique du 29 novembre qui déclarait Anders Behring Breivik souffrant de "schizophrénie paranoïde", selon le président de la commission Karl Heinrik Melle, cité par l'agence NTB.

Actuellement en détention provisoire, Anders Behring Breivik, 32 ans, attend l'ouverture de son procès le 16 avril.

Compte tenu des conclusions de son examen psychiatrique, il devrait échapper à la prison et être condamné à recevoir des soins psychiatriques dans un établissement fermé.

Selon le procureur, Anders Behring Breivik s'était senti "offensé" lorsqu'il avait pris connaissance de l'avis des psychiatres, qui avait aussi fait des remous dans le pays scandinave.

Hostile à l'islam et au multiculturalisme en Europe, Anders Behring Breivik avait fait exploser une bombe près du siège du gouvernement norvégien le 22 juillet, puis avait fait feu pendant plus d'une heure sur des centaines de jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK