Nord-Kivu: l'armée a repris une localité aux mutins du M23, selon l'ONU

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont délogé les mutins du M23 conduits par le lieutenant-colonel Badege, lors d'une opération de bouclage et de ratissage menée le 1er novembre, a indiqué le porte-parole militaire de la Mission de stabilisation de l'ONU pour la RDC (Monusco), le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, au cours du point de presse hebdomadaire des Nations Unies à Kinshasa.

"Les mutins se sont repliés dans la région du parc national de Virunga", a ajouté le porte-parole.

D'une manière globale, l'environnement sécuritaire dans la province du Nord Kivu est toujours tendu et volatile. L'on y observe ces derniers temps, la recrudescence des activités des groupes armés.

Le M23, qui s'est rebaptisé Armée révolutionnaire congolaise (ARC), continue ainsi de recruter dans les localités sous son contrôle, dans le territoire de Rutshuru, a ajouté le lieutenant-colonel Basse.

Les récents rapports font état de l'enrôlement de 50 jeunes du village de Kinyondoni par ce groupe armé. Toute personne qui résiste à intégrer de force le M23 ou l'ARC est l'objet de brimades sévères, de violations graves de droit de l'homme, ou tout simplement tuée, selon l'ONU.


Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK