Non, des centres de vaccination ne font pas semblant de "piquer" les gens sans injecter le vaccin

Des vidéos circulent sur les réseaux sociaux pour tenter de montrer ce que certains internautes dénoncent comme étant une mascarade de vaccination. L’une d’elles, filmée dans un centre de vaccination de Mexico, a fait le tour de la planète et est devenue virale en Inde. Il s’agit d’images d’une volontaire qui n’a pas convenablement réalisé l’injection. La personne qui devait recevoir son vaccin a obtenu des excuses et a reçu sa dose de façon correcte dans la foulée.

Une vidéo diffusée sur TikTok est partagée sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, notamment en Belgique. Dans celle-ci, on voit une dame qui tente de procéder à l’administration d’une dose de vaccin à un homme âgé dans un centre de vaccination. L’opération semble tout à fait non concluante car si l’aiguille pénètre bien dans l’épaule du patient, la dame qui réalise l’opération ne semble pas pousser sur le piston qui permet d’injecter le vaccin.


►►► Cet article n’est pas un article comme les autres, il fait partie du projet de fact-checking "Faky". Pour en savoir plus sur Faky et le travail de fact-checking à la RTBF, cliquez ici.


Les commentaires en espagnol qui accompagnent la vidéo indiquent : "Observez-bien", puis "C’est triste que les gouvernements dupent les personnes âgées de la sorte".

La vidéo qui circule sur TikTok

@fernanalpha

Hasta donde llegará esto? ##fyp ##fypシ ##parati ##fy ##fyp ##fyp ##covid19 ##coronavirus ##vacuna ##covid

♬ Surrender - Natalie Taylor

Une vidéo détournée et devenue virale en Inde

La vidéo a été partagée des milliers de fois et est arrivée sur les réseaux sociaux en Inde où la campagne de vaccination a connu une accélération alors que le pays fait face à une recrudescence des cas de Covid-19.

Dans ce contexte, la séquence a été diffusée sans les textes en espagnol mais avec l’affirmation que la vidéo a été tournée dans un hôpital en Inde. La légende a également été adaptée et celle-ci indique : "Regardez de près… L’aiguille est retirée sans que le vaccin  soit administré ! Soyez donc vigilants, il y a un gros racket dans les hôpitaux en Inde, ils le vendent ensuite au marché noir".


►►► À lire aussi : Découvrez l’ensemble de nos articles de fact checking


India Today, et plusieurs autres médias indiens se sont saisis de cette publication virale indiquant qu’elle était trompeuse et que la vidéo avait été filmée au Mexique et pas en Inde.

Séquence filmée dans un centre de vaccination à Mexico

Les journalistes d’India Today expliquent comment ils ont procédé pour vérifier d’où venait la vidéo. La rédaction indienne de fact checking a utilisé l’outil d’analyse de vidéo InVID, qui décompose la séquence filmée en différentes images, grâce à des captures d’écran à intervalles réguliers. Ensuite, en effectuant une recherche d’images inversée avec le même outil, ils ont constaté que la vidéo avait été diffusée par plusieurs médias sociaux et sites d’information au Mexique où la scène a été filmée par un citoyen.


►►► Vous voulez vérifier une info ou consulter les derniers articles de fact checking ? : Rendez-vous sur Faky, la plateforme de la RTBF pour lutter contre la désinformation


La vidéo en question a été tournée dans une unité de vaccination de l’Institut national polytechnique de Mexico. L’incident a eu lieu le 3 avril 2021 et a été révélé par un membre de la famille de l’homme âgé. Ce dernier a ensuite été vacciné en présence des membres de sa famille. L’Institut mexicain de sécurité sociale (IMSS) a ensuite retiré la volontaire de son service et a également présenté des excuses le 4 avril.

Communiqué de l’Institut mexicain de sécurité sociale

L’IMSS a aussi publié un communiqué, qui a été diffusé sur les réseaux sociaux, en voici la traduction :

"Concernant les événements qui se sont produits lors de la journée de vaccination d’hier à l’unité de vaccination située à l’École nationale de sciences biologiques de l’Institut national polytechnique (IPN), unité de Zacatenco (Mexico), où une volontaire a commis une erreur lors de l’application du vaccin à une personne âgée.
Le ministère de la santé de Mexico et la sécurité sociale mexicaine regrettent ce qui s’est passé et déclarent ce qui suit :
- Cet événement a été signalé par un membre de la famille accompagnant la personne âgée, cette personne âgée, s’est vu offrir des excuses et le vaccin a ensuite été administré correctement, sans complications majeures en présence de sa famille qui a été témoin de la procédure et a signalé sur leurs réseaux sociaux que la situation avait été rectifiée.
- Il est signalé que le vaccinateur volontaire a été retiré de la cellule de vaccination correspondante.
- Il s’agit d’un engagement du ministère de la santé de la ville de Mexico et l’IMSS pour assurer la santé de toute la population.
Des mesures seront renforcées pour contrôler le personnel qui participe à la campagne de vaccination
."

Des vidéos sorties de leur contexte pour décrédibiliser la vaccination

Ce n’est pas la première fois que des vidéos de vaccinations ratées ou simulées sont détournées sur les réseaux sociaux. Il y a eu, par exemple, cet extrait d’une séquence du JT de la VRT dans laquelle le ministre flamand Bart Somers participait au test d’un centre de vaccination avant son ouverture. On le voit quelques secondes simuler l’injection du vaccin, alors que le capuchon de la seringue n’est pas retiré.


►►► À lire aussi : Des images de politiciens se faisant vacciner contre le Covid-19 détournées sur les réseaux sociaux


L’homme politique n’a jamais prétendu avoir été réellement vacciné à cette occasion et la séquence complète ne laisse pas place au doute. Mais quelques secondes de la vidéo ont été filmées et rediffusées sur les réseaux pour "dénoncer" une prétendue "mascarade" de vaccination. Suggérant également que les politiciens ne souhaitaient pas réellement se faire vacciner parce qu’ils en "connaîtraient les dangers".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK