Nombreuses preuves contre un réseau pédophile allemand saisies par 1000 policiers

Des perquisitions à l’échelle nationale visant un important réseau de création et de partage de pédopornographie en Allemagne ont impliqué 1000 policiers, qui ont obtenu plus de 2000 éléments de preuve, ont déclaré les enquêteurs mercredi.

Les preuves comprennent des dispositifs de stockage de données et des coffres-forts, a indiqué le chef de l’enquête, Michael Esser, à Cologne un jour après le déroulement de l’opération. Il a, par ailleurs, ajouté que l’analyse des découvertes prendrait un certain temps.

48 hommes et 2 femmes perquisitionnés

Les perquisitions de mardi visaient 48 hommes et 2 femmes, a déclaré M. Esser, ajoutant que ces suspects n’étaient pas présumés avoir eux-mêmes abusé d’enfants. Aucun de ces suspects n’a été mis en état d’arrestation, a-t-il dit.

Des perquisitions ont été effectuées dans 12 des 16 Länder allemands, avec une attention particulière pour celui de la Bavière. Il s’agit de la plus grande opération jamais menée par la commission d’enquête de Michael Esser. Cette enquête tentaculaire est liée à un réseau de pédopornographie qui a été découvert dans la ville de Bergisch Gladbach, à l’ouest de l’Allemagne, l’année passée. Les enquêteurs avaient déclaré précédemment que plus de 30.000 personnes pourraient être impliquées dans le réseau criminel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK