Noël avec un Jesus hors norme : le choix des Mexicains

Des milliers de Mexicains ont rendu visite à l’une des plus grandes figures de l’enfant Jésus au monde pour célébrer la naissance du Christ.

Depuis 5 ans, la municipalité d’Iztapalapa à Mexico présente le plus grand bébé Jésus du monde. Mais l’an dernier, la petite commune a été dépassée par un modèle fabriqué dans l’État voisin de Zacatecas. Ce qui a motivé Iztapalapa à créer un enfant encore plus grand pour 2019.

La figure a été sculptée par l’artiste d’effets spéciaux David Gomez Resendiz. Tous les membres de sa famille ont participé au projet et ils envisagent maintenant de créer une crèche entière pour 2020.

"C’est ma grand-mère maternelle qui nous a enseigné cette vénération de l’enfant Jésus " explique l’artiste. " Et je me suis sentie obligé de remplir ce devoir à partir de là, j’avais besoin de créer l’enfant Jésus. Ma famille m’a soutenue."

A Pâques déjà…

La municipalité d’Iztapalapa compte 1,8 million d’habitants. Elle est déjà connue de par le monde pour être le lieu d’une des plus grandes reconstitutions de Pâques.

" Nous avons créé une figure monumentale " explique Arturo Gomez, responsable du département artistique de la municipalité. " Et dans ce cas-ci, nous avons été invités par le premier maire d’Iztapalapa à la présenter aux gens, à la ville et au monde entier. Nos traditions, notre culture c’est quelque chose que nous devons garder et protéger."

Cruz Escobedo Yareth est assistant de production. Pour lui, cette création monumentale est aussi un appel lancé aux cartels criminels très présents au Mexique.

"Nous célébrons le fait que, qu’il soit né et que nous devons toujours être en paix, parce que nous ne voulons pas de violence. Nous voulons la paix ici au Mexique et dans le monde."

Des chiffres effrayants

Le Mexique a enregistré 33.341 homicides en 2018. Selon les experts, cette hausse est à mettre sur le compte de la guerre entre les groupes criminels. Ils s’affrontent pour le contrôle des routes de la drogue. Selon le classement établi en 2017 par l’ONG mexicaine Consejo Ciudadano para la Seguridad Pública y la Justicia Penal, deux des trois villes les plus dangereuses au monde sont mexicaines : Los Cabos (avec plus de 111 morts pour 100.000 habitants) et Acapulco (avec 106 morts pour 100.000 habitants). Intercalé se trouve la capitale du Venezuela, Caracas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK