"No Pecorino, si frocio", "Du Pecorino, non, mais du pédé, oui": l'addition homophobe qui fait scandale en Italie

"No Pecorino, si frocio", "Du Pecorino, non, mais du pédé, oui": l'addition homophobe qui fait scandale en Italie
"No Pecorino, si frocio", "Du Pecorino, non, mais du pédé, oui": l'addition homophobe qui fait scandale en Italie - © Tous droits réservés

Quel était leur plus grand crime? Ne pas vouloir de pecorino (mais du fromage de chèvre) dans leur carbonara? Ou simplement s'afficher en tant que couple homosexuel? Toujours est-il que deux jeunes gays romains ont très mal pris l'addition qui leur a été présentée jeudi soir à la Locanda Rigatoni à Rome, rapportent les médias italiens: "No Pecorino..Si frocio..." mentionnait celle-ci. Ce que l'on pourrait traduire par "Non au pécorino, mais oui au pédé", frocio étant un terme péjoratif pour désigner un homosexuel.

Quand les deux clients, choqués, ont exigé des explications, le garçon leur aurait répondu en riant que c’était "une erreur informatique". Le patron aurait lui aussi invoqué l'ordinateur et aurait tenté de calmer les deux jeunes hommes en leur offrant le repas, mais sans présenter la moindre excuse selon le couple, qui s'est alors adressé au "Gay center". Lequel a lui pris la chose très au sérieux:"C'est un fait très grave, estime Fabrizio Marrazzo, le porte-parole de l'association. Malheureusement chaque année, nous recevons plus de 20.000 appels de signalement d'homophobie, et souvent ces incidents sont qualifiés de blague ou de rigolade par les agresseurs. Mais il n'est pas acceptable qu'un couple gay ne puisse pas aller dans un restaurant du centre de la capitale sans être offensé et voir sa soirée ruinée".

L'appel au boycott portant ses fruits, et de nombreux responsables politiques condamnant l'incident, la direction du restaurant a finalement assuré qu’elle avait pris l’affaire très au sérieux et que le serveur impliqué avait été licencié sur-le-champ...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK