Nigeria: 45 militants de Boko Haram arrêtés, un attaque à Lagos déjouée

Le Dolphin Estate est un complexe immobilier de luxe habité par de riches Nigérians et des expatriés travaillant dans l'industrie pétrolière, dans le quartier chic d'Ikoyi.
Le Dolphin Estate est un complexe immobilier de luxe habité par de riches Nigérians et des expatriés travaillant dans l'industrie pétrolière, dans le quartier chic d'Ikoyi. - © PIUS UTOMI EKPEI - AFP

Quarante-cinq militants présumés du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont été arrêtés par la police secrète qui les soupçonnait de préparer un attentat à Lagos, ont annoncé dimanche des sources sécuritaires.

"Une soixantaine de suspects ont été appréhendés le mois dernier dans différents endroits de Lagos par les services secrets (Department of State Services - DSS) d'après des renseignements indiquant qu'ils préparaient une attaque contre le Dolphin Estate à Ikoyi", selon une source.

Le Dolphin Estate est un complexe immobilier de luxe habité par de riches Nigérians et des expatriés travaillant dans l'industrie pétrolière, dans le quartier chic d'Ikoyi. Une quinzaine de suspects ont été relâchés après les premières investigations, mais 45 autres ont été présentés à un juge vendredi, selon ces sources qui ont requis l'anonymat.

Une menace constante

Boko Haram est actif principalement dans le nord-est du Nigeria ainsi que dans les zones frontalières voisines, au Tchad, au Cameroun et au Niger. Les islamistes ont aussi commis de nombreux attentats à Kano, la métropole du nord, et dans la capitale fédérale Abuja (centre), mais ils n'ont réussi jusqu'à présent qu'un seul attentat à Lagos.