Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle pour l'affaire des écoutes

Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle pour l'affaire des écoutes
Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle pour l'affaire des écoutes - © CHRISTOPE PETIT TESSON - AFP

L'ancien président de la France a été renvoyé en correctionnelle pour "corruption active" et "trafic d'influence" ce jeudi selon le quotidien Le Monde.

Il est soupçonné d'avoir voulu influencer un haut magistrat, Gilbert Azibert, afin d'obtenir une décision favorable de la Cour de cassation pour une de ses affaires. En échange, Nicolas Sarkozy aurait proposé au magistrat d'intervenir pour qu'il accède à un poste de prestige à Monaco.

Gilbert Azibert ainsi que l'avocat de l'ancien président, Thierry Herzog, sont également poursuivis. Le parquet national financier avait déjà demandé le renvoi de l'ancien chef d'Etat devant le tribunal correctionnel en octobre 2017.

Affaire des écoutes?

On parle d'affaire des écoutes puisque Nicolas Sarkozy, menacé par plusieurs affaires, a été mis sur écoute en mars 2014 en même temps que Claude Géant et Brice Hortefeux. 

Ces écoutes ont suggéré que l'ancien président et son avocat avaient pu bénéficier de la complicité de Gilbert Azibert en mars 2014 lorsque la Cour de cassation devait se prononcer sur un recours déposé par Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK