Nicolas Hulot: "La France va revoir son calendrier sur le nucléaire"

Selon le ministre, le calendrier adopté lors du précédent quinquennat entraînerait un dérapage.
Selon le ministre, le calendrier adopté lors du précédent quinquennat entraînerait un dérapage. - © LUDOVIC MARIN - AFP

La France va revoir son calendrier sur le nucléaire. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a préparé mardi le terrain pour la définition d'une nouvelle échéance pour que la France atteigne son objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans sa production d'électricité, qui devait initialement intervenir d'ici à 2025.

Changement de calendrier

Selon Nicolas Hulot, qui s'est exprimé à l'issue du conseil des ministres, le calendrier adopté sous le précédent quinquennat entraînerait un dérapage sur les
autres objectifs en matière de climat. "Si on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le mix énergétique le nucléaire à 50%, ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques et ça se fera au détriment de la fermeture des centrales à charbon et probablement, si on voulait s'acharner sur cette date, il faudrait peut être même rouvrir d'autres centrales thermiques", a-t-il déclaré.

"Il faudra donc étudier les différents scénarios, a-t-il ajouté. Tout ça va prendre quelques mois et, en fonction de ça, nous fixerons une nouvelle date", a encore dit Nicolas Hulot.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK