Népal : le bilan des inondations et glissements de terrain grimpe à 65 morts

Au moins 65 personnes sont décédées, tandis qu'une trentaine d'autres sont portées disparues au Népal à la suite des inondations et mouvements de terrains provoqués par les pluies intenses de la mousson, ont indiqué lundi les autorités locales.

Des pluies torrentielles se sont abattues la semaine passée sur 30 des 77 districts du pays, dont la capitale Katmandou.

Le porte-parole de la police népalaise Ramesh Thapa a confirmé que le bilan des intempéries s'élevait à présent à 65 morts, 38 blessés et environ 10.000 familles déplacées. Plus de 1.400 personnes ont été secourues sur l'ensemble du territoire ces trois derniers jours, a-t-il ajouté.

Dans le district isolé de Dolpa, dans le nord-ouest du pays, des glissements de terrain ont enseveli neuf personnes.

Certaines routes rendues inaccessibles à cause des coulées de boue ont été dégagées ou sont en train de l'être, a ajouté le centre national des opérations d'urgence.

Au Népal, la période de la mousson, qui dure de juillet à septembre, provoque des inondations et des mouvements de terrain dont sont victimes des centaines de personnes chaque année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK