Néonicotinoïdes et abeilles : la justice européenne rejette un dernier recours de Bayer

La Cour de Justice de l'UE a rejeté jeudi le dernier recours de la firme Bayer contre un règlement européen introduit en 2018 et interdisant la plupart des usages de trois substances insecticides, la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame La CJUE a ainsi validé le jugement rendu par le Tribunal en 2018 concernant les restrictions d'usage de ces néonicotinoïdes, qui présentent selon les autorités européennes et les scientifiques un risque pour les abeilles.


A lire aussi Pour ou contre l'interdiction des néonicotinoïdes, nocifs pour les abeilles mais indispensables à certaines cultures?


Bayer CropScience AG et Bayer AG sont condamnées à supporter les dépens exposés par la Commission européenne et toute une série d'organisations de défense de l'environnement et des insectes pollinisateurs qui sont intervenus en défense du texte attaqué. Parmi celles-ci, Greenpeace, qui s'est réjoui de l'arrêt jeudi, mais tient à mettre en garde.

Insecticides

Comme pour d'autres produits, la réglementation européenne laisse en effet aux Etats la possibilité d'accorder des dérogations temporaires aux interdictions, un mécanisme que certains ont immédiatement utilisé.

C'est entre autres le cas en Belgique, où des "autorisations d'urgence" de 120 jours sont actuellement valables pour des produits contenant ces trois substances, spécifiquement pour les semis et traitement de semences de betteraves sucrières (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame) ainsi que pour les carottes, laitues, endives (imidaclopride et thiaméthoxame).


A lire aussiNéonicotinoïdes : Céline Tellier "préfère un risque juridique qu'un risque sur la santé"


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK