Naufrage de migrants - Les survivants sont arrivés en Sicile, deux arrestations

Deux des 27 survivants ont aussitôt été arrêtés, les autorités italiennes les soupçonnant d'être des membres de l'équipage du chalutier qui a chaviré dimanche au large de la Libye avec des centaines de personnes à bord. Selon un responsable de la police, il s'agirait d'un Tunisien, capitaine présumé du chalutier, et d'un Syrien, membre présumé de l'équipage. Le ministre italien des Transports Graziano Delrio, considéré comme le bras droit du chef du gouvernement Matteo Renzi, était présent pour accueillir les premiers survivants débarqués, avant qu'ils soient conduits dans des tentes pour une première inspection sanitaire. Ils devraient ensuite être emmenés en bus dans une structure de première urgence dont le lieu reste confidentiel pour les besoins de l'enquête. Un autre survivant, transporté d'urgence dimanche en raison de son état de santé, était déjà hospitalisé à Catane. Quelques dizaines de militants anti-racistes ont parallèlement manifesté pour réclamer l'abolition d'une loi criminalisant les clandestins: "émigrer n'est pas un délit, l'histoire de la Sicile nous l'a enseigné", ont-ils scandé. Selon des survivants, des centaines de personnes, jusqu'à 950, dont une cinquantaine d'enfants et 200 femmes, sont mortes dimanche au large de la Libye après que le chalutier les transportant eut chaviré à l'approche d'un cargo portugais qui venait lui porter secours. Les garde-côtes italiens, qui ont repêché 24 corps et 28 survivants, ne confirment pour l'instant pas ce bilan. L'Union européenne tiendra jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence au drame des migrants en Méditerranée, après une série noire de naufrages qui aurait fait plusieurs centaines de victimes. (Belga)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK