Naufrage au large de Lampedusa: le bilan de 130 victimes pourrait doubler

Le bateau transportait entre 400 et 500 migrants
3 images
Le bateau transportait entre 400 et 500 migrants - © HO - IMAGEGLOBE

Nouveau drame de l'immigration en Italie: au moins 93 personnes sont mortes et environ 200 sont portées disparues après le naufrage jeudi d'un bateau transportant des migrants de la Corne de l'Afrique à Lampedusa (sud de l'Italie). Mais une dépêche d'AFP évoque la découverte de 40 corps supplémentaires trouvés sous l'épave.

Selon les autorités, le navire parti de Libye transportait 450 à 500 migrants et seulement 150 environ ont été sauvés, ce qui laisse craindre un bilan d'environ 300 morts.

Plus de 130 migrants originaires de la Corne de l'Afrique sont morts jeudi dans le naufrage d'un bateau qui allait vers l'île italienne de Lampedusa, selon un nouveau bilan provisoire d'une des pires tragédies de l'immigration des dernières années.

On compte pour l'instant 151 rescapés. "Mais ils étaient plus nombreux que ça sur le navire. Les recherches sont encore en cours, pour retrouver des rescapés", a indiqué à l'AFP un porte-parole des garde-côtes, sans grand espoir toutefois, les naufragés ayant passé déjà plus de 12 heures dans l'eau.

Le nombre de victimes ne cessant de s'accroître, les corps qui se trouvent pour l'instant dans le port de Lampedusa ont commencé à être transférés en ambulance dans un hangar de l'aéroport.

Selon les enquêteurs, les passagers du navire ont mis le feu à des couvertures pour signaler leur présence à des navires marchands. En raison du carburant, le navire a pris feu et coulé.

Les migrants seraient pour la plupart originaires de Somalie, a affirmé Antonio Candela, responsable de l'assistance sanitaire à Lampedusa. D'autres responsables ont dit qu'ils seraient Erythréens.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK