Moscou renonce à afficher Joseph Staline dans les rues

RTBF
RTBF - © RTBF

La maire de Moscou a renoncé à son projet controversé d'installer en ville des affiches évoquant le rôle du dictateur soviétique Joseph Staline pendant la Seconde guerre mondiale, dans le cadre des célébrations du 9 mai, rapporte jeudi la presse russe.

Ce projet a suscité de vives protestations de la part d'organisations de défense des droits de l'homme et des préoccupations au niveau international avant la venue à Moscou de plus d'une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement pour le 65e anniversaire de la victoire sur les nazis.

Les affiches de Staline que la mairie envisageait initialement de placer dans des lieux publics extérieurs, seront finalement exposées à l'intérieur de bâtiments tels des musées de la guerre, a déclaré le maire-adjoint de Moscou, Lioudmila Chvetsova, au quotidien Kommersant.

"Les affiches seront placées dans les endroits où les vétérans se rassemblent le plus souvent. Et compte tenu de l'incertitude de la météo, ce sera plus confortable pour la plupart d'entre eux qu'elles soient dans des espaces fermés", a expliqué Lioudmila Chvetsova.

"De plus, des vétérans nous ont fait part de leurs inquiétudes quant à d'éventuels actes de vandalisme contre des affiches dans la rue. Il y a eu de telles menaces! ", a-t-elle ajouté.

Principal partisan de ce projet, le maire de Moscou Iouri Loujkov a été contraint d'y renoncer sous la pression du Kremlin, indique le quotidien Vedomosti, citant un responsable du parti au pouvoir Russie unie.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK