Moscou lève l'interdiction de vente de technologies liées au nucléaire à Téhéran

Vladimir Poutine, en visite lundi à Téhéran, a levé l'interdiction de vente et de livraison de matériel technologique lié au nucléaire, notamment pour les sites nucléaires de Fordo et d'Arak, en conformité avec une résolution de l'ONU sur l'accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances.

La Russie peut désormais vendre et livrer à l'Iran du matériel et des équipements visant à "moderniser" le site nucléaire iranien de Fordo ainsi que pour le réacteur nucléaire d'Arak, selon un oukase présidentiel publié lundi par le Kremlin. Moscou autorise également "l'exportation depuis l'Iran d'uranium enrichi, d'un volume supérieur à 300 kg, contre le transfert vers l'Iran d'uranium naturel".

La publication de ce décret intervient alors que Vladimir Poutine est arrivé en milieu de journée à Téhéran où il doit rencontrer le président iranien Hassan Rohani. Selon ce décret, la levée de ces interdictions suit le cadre établi par la résolution 2231, adoptée en juillet par le Conseil de sécurité de l'ONU et qui a entériné l'accord nucléaire signé peu avant par Téhéran et les grandes puissances. Cette résolution prévoit l'abrogation en 2016 des sanctions internationales contre l'Iran, à condition que le pays respecte l'accord.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK