Mort de George Floyd : "Vous devez dominer", l’ordre troublant de Donald Trump aux gouverneurs

"Vous devez dominer, si vous ne dominez pas, vous perdez votre temps. Ils vont vous foncer dessus." C’est avec ces mots que Donald Trump s’est adressé lundi matin aux gouverneurs des Etats américains, lors d’une téléconférence dont CBS News a pu obtenir des extraits.

Sur un ton déterminé et agressif, le président américain a affirmé que certains gouverneurs étaient "faibles" et "passaient pour des idiots". "Certains d’entre vous ont fait du bon boulot, mais pour beaucoup d’entre vous… ce n’est pas un bon jour pour notre pays", a-t-il déclaré.


►►► À lire aussi : Mort de George Floyd : plus de 500 personnes arrêtées pendant la nuit à Los Angeles


Donald Trump, absent médiatiquement depuis samedi, a déjà eu l’occasion d’évoquer les manifestations qui émaillent le pays depuis la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, tué lors d’une arrestation par des policiers à Minneapolis (Minnesota). "Lorsque le pillage commence, la fusillade démarre", avait notamment écrit le président dans un tweet, signalé comme 'contenu offensant' par Twitter, une première.

Vous devez arrêter ces gens et les condamner à 10 ans de prison

Dans le viseur du locataire de la Maison-Blanche, les militants antifascistes, 'Antifa' selon le terme américain. Après avoir déclaré qu’il placerait cette "mouvance" sur la liste des organisations terroristes, Donald Trump les a à nouveau évoqués lors de son entretien avec les gouverneurs.

"La violence vient de la gauche radicale, vous le savez, tout le monde le sait, dit-il. Mais ce sont aussi des pillards, et des personnes qui pensent qu’elles peuvent récupérer des choses gratuitement dans les magasins et s’enfuir avec des télévisions."


►►► À lire aussi : Mort de George Floyd : le maire de New York impose un couvre-feu de 23 heures à 5 heures


Le président a affirmé qu’il fallait "s’endurcir" et prendre des mesures radicales. "Vous devez les arrêter, a-t-il martelé. Vous devez arrêter ces gens et les condamner à 10 ans de prison. Ce sont des terroristes, ils veulent du mal à notre pays", a-t-il répété, évoquant une nouvelle fois les "Antifa" et la "gauche radicale". "Ce sont des anarchistes, que vous le vouliez ou non."

"Vous avez le droit de riposter", a encore affirmé Donald Trump : "Vous n’êtes pas obligés de recevoir une brique dans la tête et ne rien faire. Vous avez le droit de riposter." Une déclaration lourde de conséquence, après des échauffourées entre la police et les manifestants ce lundi, dont une voiture qui a manifestement foncé dans la foule à New York.

États-Unis : vives tensions à Washington et dans d'autres villes (JT du 01/06/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK