Mitt Romney: "Pourquoi ne peut-on pas ouvrir les hublots d'un avion?"

Lors d’une soirée de récolte de fonds pour sa campagne électorale samedi dernier dans un hôtel de Beverly Hills, le candidat républicain Mitt Romney a tenu à évoquer la problématique de la sécurité aérienne, raconte le Los Angeles Times. La veille en effet, l’avion dans lequel son épouse voyageait avait dû effectuer un atterrissage d’urgence an raison d’une panne électrique. Après s’être réjoui de la savoir saine et sauve, Mitt Romney a posé une question qui laisse perplexe : "Lorsqu’il y a un incendie à bord d’un avion, vous ne pouvez aller nulle part. Et vous ne pouvez pas compter sur le fait que de l’oxygène venant de l’extérieur de l’appareil entre dans l’avion, puisque les hublots ne s’ouvrent pas. Je ne sais pas pourquoi ils ne le prévoient pas. C’est un vrai problème. Et c’est très dangereux… Heureusement qu’il y avait assez d’oxygène pour que le pilote et le copilote puissent faire atterrir l’avion en toute sécurité".

Mitt Romney parlait-il sérieusement ? Personne dans l’assemblée n’a semblé penser qu’il s’agissait d'humour. Il faut sans doute ajouter cette gaffe à la longue liste de bourdes que collectionne le candidat républicain. Il ignore peut-être que si l’on ouvre les hublots d’un avion pressurisé qui vole à 10 000 mètres d’altitude, la brusque dépressurisation peut provoquer une déchirure de la carlingue.

A.L. avec Los Angeles Times

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK