Migrants: l'UE vise 15.000 évacuations depuis la Libye d'ici février

Des migrants maliens rapatriés de Libye par l'OIM arrivent à Bamako le 13 décembre 2017
Des migrants maliens rapatriés de Libye par l'OIM arrivent à Bamako le 13 décembre 2017 - © MICHELE CATTANI

L'UE espère pouvoir rapatrier vers leur pays d'origine 15.000 migrants africains volontaires se trouvant actuellement en Libye d'ici février prochain, a annoncé la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini jeudi à Bruxelles.

C'est l'objectif que s'est fixé le groupe de travail créé fin novembre lors d'un sommet Union européenne-Union africaine à Abidjan, en réaction à l'indignation provoquée par les images de médias sur des marchés aux esclaves en Libye. Il est composé de l'UE, de l'UA, de l'OIM (Organisation internationale des migrations) et du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unis (HCR).

Au total depuis le début 2017, cela ferait s'élever à 30.000 le nombre de personnes bénéficiant d'un "retour volontaire humanitaire d'urgence" depuis la Libye, contre environ 2.700 en 2016, a souligné Federica Mogherini.

Le groupe de travail a été créé en réponse à la situation critique rencontrée par les migrants bloqués en Libye, venus d'Afrique et du Moyen-Orient, et qui tentent à terme de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK