Migrants bloqués en mer: le blocage de navires "ne va pas dissuader" les migrants, avertit l'ONU

"Arrêter un bateau ou davantage en Méditerranée n'est pas une réponse aux défis de migrations de l'Europe", affirme William Lacy Swing, dont le successeur doit être élu dans quelques semaines.
"Arrêter un bateau ou davantage en Méditerranée n'est pas une réponse aux défis de migrations de l'Europe", affirme William Lacy Swing, dont le successeur doit être élu dans quelques semaines. - © FABRICE COFFRINI - AFP

Le blocage de navires "ne va pas de lui-même dissuader d'autres migrants de traverser vers l'Europe", avertit l'ONU. Dans une déclaration mardi à Genève, le directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) redoute "une importante tragédie" si l'attitude de l'Italie est réitérée à l'avenir.

"Arrêter un bateau ou davantage en Méditerranée n'est pas une réponse aux défis de migrations de l'Europe", affirme William Lacy Swing, dont le successeur doit être élu dans quelques semaines. Après le Haut-commissaire aux réfugiés Filippo Grandi lundi soir, le directeur général de l'OIM a salué la décision espagnole d'accueillir les plus de 600 personnes bloquées depuis quelques jours.

Son institution appelle les Etats membres à étendre leurs efforts pour des migrations sûres, une gestion des frontières humaine et une lutte contre le trafic d'êtres humains, ainsi que pour davantage de solidarité. Des personnes en difficulté en mer devraient toujours être secourues, a par ailleurs rappelé un porte-parole de l'organisation.

Sujet sur l'Aquarius dans le JT de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK