Migrants: 15 disparus après un naufrage en Méditerranée, bilan plus lourd selon des rescapés

Des migrants sur un canot pneumatique au large de la Libye, le 21 décembre 2018
Des migrants sur un canot pneumatique au large de la Libye, le 21 décembre 2018 - © Olmo CALVO

Une quinzaine de migrants aperçus sur un canot pneumatique en détresse étaient portés disparus samedi après une opération de la marine italienne dans les eaux libyennes, mais des rescapés évoquent un bilan bien plus lourd.

Trois rescapés du naufrage ont ainsi déclaré que 120 personnes se trouvaient à bord du canot lorsqu'ils sont partis de Libye et qu'"il y aurait donc 117 disparus, dont dix femmes et un bébé de 10 mois", indique samedi sur Twitter l'Organisation internationale sur les migrations (OIM).

Ils provenaient surtout du Nigeria, du Cameroun, de Gambie, de Côte d'Ivoire et du Soudan, selon l'OIM.

Trois heures dans l'eau

Les trois survivants, traumatisés et en état de choc mais en bonne santé, ont raconté être restés dans l'eau environ trois heures avant d'être secourus, assistant à la tragédie.

Un hélicoptère de la marine italienne intervenant vendredi dans la zone se secours et de recherche libyenne (SAR) a récupéré trois naufragés, "un dans l'eau et deux autres à bord de canots de sauvetage lancés précédemment par un avion de l'armée de l'air", a expliqué l'amiral italien Fabio Agostini.

L'équipage de l'avion italien, en vol dans le cadre de l'opération de surveillance maritime "Mare Sicuro" avait aperçu un peu plus tôt un canot en détresse avec une vingtaine de personnes à bord.

Les trois naufragés récupérés, en état d'hypothermie, ont été transportés en hélicoptère vers l'hôpital de l'île sicilienne de Lampedusa.

Le UNHCR évoque un autre naufrage survenu en mer d'Alboran (entre Espagne et Maroc) dans lequel 53 personnes auraient trouvé la mort. L’organisation onusienne précise toutefois qu'elle n'a "pas été en mesure de vérifier les nombres de victimes pour les deux naufrages".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK