Midterms: Beto O'Rourke, l'étoile montante du parti démocrate qui est comparé à Obama

Barbara Corrington  fait du porte à porte
7 images
Barbara Corrington fait du porte à porte - © Sonia Dridi

C’est l’étoile montante du parti démocrate : Beto O’Rourke, 46 ans, charismatique et énergique. Il est candidat au Sénat pour les élections de mi-mandat du 6 novembre et vole déjà la vedette à son concurrent républicain, Ted Cruz.

Face à Ted Cruz

Beto, comme ses partisans l’appellent, a déjà récolté trois fois plus d’argent pour sa campagne que Ted Cruz et même si ce dernier le devance encore dans les sondages, la popularité du démocrate dans cette terre républicaine inquiète Donald Trump et le parti républicain. Et sa candidature redonne de l’espoir aux démocrates.

Le QG de campagne de Beto à Houston a d'ailleurs ouvert début septembre et depuis, c’est une fourmilière

Les “staffers” membres de l’équipe rapprochée de Beto O'Rourke n’ont pas le droit de s’exprimer dans les médias mais les volontaires, qui tiennent le QG, distribuent les signes ou vendent les tshirt, le peuvent.

Janet a décidé de dédier de son temps à cette campagne. Elle explique: "Je voulais un candidat inclusif, qui travaille avec les deux camps. J’ai 72 ans et j’ai manifesté cette année plus que dans toute ma vie. Donc je pense qu’il est très important, il sera bon pour le pays".

Il ne prend pas d'argent autre que celui venant de particuliers

“La chose la plus importante c’est qu’il ne prend pas d’argent autre que celui venant de particuliers", explique de son côté Josie, "Cela veut dire qu’il ne doit rien aux PACS ou autre organisations politiques”. Son mari Bruce ajoute: "Quand j’ai commencé à soutenir Beto, c’était simplement parce que je ne pouvais pas voir Ted Cruz. Mais avec tout ce que j’apprends sur cet homme, je trouve qu’il me rappelle Robert Kennedy. C’est le même type de personne : il veut s’occuper des électeurs, pas du lobby des armes la NRA ou d’autres sociétés etc !”

Chaque meeting de campagne de BETO affiche complet, il parcourt le pays au volant de son pick-up et beaucoup veulent voir en lui un candidat rassembleur alors que le pays est très divisé Comme Barbara, enregistrée comme indépendante. Elle vient chercher un signe pour mettre dans son jardin, chapeau de cow-boy sur la tête: "Le pays est complètement polarisé. Ça fait même peur. J'ai été voté tôt car je voulais motiver les électeurs."

Le Texas a en effet organisé un vote anticipé pour booster la mobilisation et elle serait déjà bien supérieure à celle d’il y a 4 ans. La mobilisation sera clé dans cette élection. Selon les derniers sondages, Ted Cruz mène la course mais les démocrates comptent notamment sur les nouveaux électeurs

Marie, 26 ans, est confiante: "Les sondages le disent plus bas de 7% mais c’est sans compter le nombre d’électeurs qui viennent de s’inscrire. On a dix fois plus de nouveaux électeurs côté démocrates donc je suis optimiste".

Pour tenter de mobiliser les électeurs, Marie retrouve d’autres jeunes volontaires pour faire du porte à porte. Ils sont venus de tout le pays pour participer à cette campagne. Brady, 35 ans, vient atterrir de Seattle, dans l’Etat de Washington: “Vous lisez toutes ces histoires sur ce qu’il se passe à notre frontière avec le Mexique, que ce soit le potentiel mur ou la façon dont on traite des réfugiés et donc ça vous pousse à venir ici pour aider à promouvoir la démocratie plutôt que de continuer sur ce chemin”.

Un programme qui détonne

Immigration, lutte contre le changement climatique ou encore contrôle des armes à feu... le programme de Beto détonne dans un état conservateur. A tel point que Marie n’a au départ pas dit à ses grand-parents texans, partisans de Ted Cruz, pourquoi elle venait s’installer chez eux quelques semaines

La dizaine de volontaires visent environ 200 maisons par jour. Tous les électeurs ne pas enthousiastes, les volontaires vont jusqu’à leur proposer de les emmener en voiture au bureau de vote.

Beaucoup comparent la campagne de Beto à celle d’Obama - Mary est plutôt d’accord. "Je pense qu’il y a la même énergie", explique-t-elle. "Et je pense qu’il a un attrait auprès des jeunes qui est très rare. Et je suis très optimiste sur le fait qu’il sera une voix nouvelle au Sénat et comme représentant du pays”.

Beto O Rourke a déjà fait savoir que s'il devenait Sénateur, il voterait pour destituer Donald Trump si une procédure d’impeachment était lancée.

Réponse le 6 novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK