Midterms aux Etats-Unis: un record de femmes élues à la Chambre des représentants

Une manifestation de femmes contre Trump en octobre 2018 à Chicago
3 images
Une manifestation de femmes contre Trump en octobre 2018 à Chicago - © KAMIL KRZACZYNSKI - AFP

Fait notable à l'issue des élections de mi-mandat aux Etats-Unis: le nombre de femmes qui siégeront à la Chambre des représentants est plus élevé que jamais.

Jamais autant de femmes, ni de femmes issues de minorités, n'ont été élues, surtout du côté démocrate où la colère anti-Trump s'est cristallisée dans un nouveau souffle politique.

A l'heure actuelle, 84 femmes siègent au sein de cet organe et ce chiffre devrait être largement dépassé pour ce scrutin.

Au total, plus de 230 femmes se sont portées candidates pour les élections à la Chambre.

Parmi les femmes élues :

 

 

Les deux premières améridiennes

Deux candidates démocrates, Sharice Davids dans le Kansas et Deb Haaland au Nouveau-Mexique, sont ainsi devenues mardi les premières femmes amérindiennes jamais élues à la Chambre des représentants.

Avocate férue d'arts martiaux, Sharice Davids, ouvertement homosexuelle, l'a emporté dans des terres conservatrices face au républicain Kevin Yoder.

Agée de 38 ans, Sharice Davids, élevée par une mère célibataire ancienne membre de l'armée, est diplômée d'un institut de formation publique et a passé un an à Washington au sein de l'administration Obama.

Deb Haaland, 57 ans, est quant à elle une mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, qui a vaincu l'alcoolisme et subsisté grâce à des bons d'alimentation.

Dans une circonscription démocrate, elle a notamment fait campagne contre des élus qui, selon elle, ne représentent pas plus les Amérindiens que les autres minorités ou les millions de pauvres dans l'Amérique de Donald Trump.

"Je suis une femme, je suis une femme de couleur", disait la candidate en désignant son visage brun et ses longs cheveux noirs et lisses. "C'est ce genre de personnes qu'il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent", martelait-elle lors de ses meetings.

"Au Congrès, nous avons des gens qui ne savent pas ce que c'est" que la pauvreté, déclarait récemment la candidate à l'AFP à Albuquerque (sud-ouest des Etats-Unis).

"Mes ancêtres ont fait des sacrifices incroyables pour me permettre de garder mes traditions. Je ne leur ferai pas défaut", promettait-elle avant le scrutin.

La nouvelle élue à la Chambre des représentants est née à Winslow, en Arizona, où son grand-père travaillait dans une compagnie ferroviaire au titre de la politique d'"assimilation culturelle" des Amérindiens. Sa mère y est née également, dans un wagon de marchandises.

Son père, d'origine norvégienne, était soldat et sa mère travaillait pour l'US Navy. 

Elle évoque les étés passés avec ses grands-parents pueblos -selon elle en butte à de nombreuses discriminations- à irriguer les champs ou à faire du pain.

Outre Deb Haaland et Sharice Davids, huit autres candidats amérindiens étaient en lice pour le Congrès cette année, un record.

Les deux premières musulmanes

Ilhan Omar et Rashida Tlaib, respectivement du Minnesota et du Michigan, sont elles les deux premières femmes de confession musulmane élues au sein de cette instance politique.

Ces deux candidates démocrates, respectivement du Minnesota et du Michigan, ont été élues à la Chambre des représentants. "On a réussi, ensemble. Merci!", a tweeté Ilhan Omar, une réfugiée somalienne, avant d'écrire à l'attention de Rashida Tlaib, née à Détroit de parents immigrés palestiniens: "Félicitations à ma soeur Rashida Tlaib pour sa victoire. J'ai hâte de siéger avec toi, inchallah".

Ilhan Omar, 36 ans, l'a facilement remporté dans une circonscription démocrate du Minnesota. Elle est arrivée adolescente à Minneapolis, grande ville de cet Etat du nord du pays.

Rashida Tlaib, une Américano-Palestinienne de 42 ans, était elle assurée de gagner dans un fief démocrate du Michigan où elle faisait course seule.

Les deux femmes font leur entrée dans la chambre basse du Congrès à Washington. En 2006 Keith Ellison était devenu le premier musulman à y être élu en remportant la circonscription gagnée par Ilhan Omar 12 ans plus tard.

Élue à 29 ans

Alexandria Ocasio-Cortez (New York), membre de l'aile gauche du parti démocrate, est elle dorénavant, à 29 ans, la benjamine de la Chambre des représentants.

"Ce soir, nous sommes entrés dans l'histoire", a lancé mardi la jeune New-Yorkaise d'origine hispanique à ses supporters, après sa large victoire -attendue- sur son adversaire républicain Anthony Pappas, dans une circonscription new-yorkaise qui est un bastion démocrate.

"Ce n'est pas juste une campagne ou une journée électorale", mais "un mouvement plus large pour la justice économique, sociale et raciale", a-t-elle affirmé. "Il n'y a rien de noble à préserver un statu quo qui ne répond pas aux besoins des Américains qui travaillent!"

Ocasio-Cortez, née d'une mère portoricaine et d'un père américain, est devenue ces derniers mois une star de l'aile gauche du parti démocrate. 

Extrait de notre JT 13h sur ces élections de mi-mandat

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK