Mid-terms: quand les Démocrates font campagne contre Obama

Il y encore 4 ans, "Obama", c’était un sésame. Le nom inscrit à côté de celui d’un candidat démocrate permettait de booster sa campagne pour la Chambre des représentants ou le Sénat. Aujourd’hui, c’est tout simplement l’inverse. Hors de question de s’afficher avec le président. Le nom "Obama" est même devenu un tabou.

Mais évidemment, en face, côté républicain, on fait tout pour décrire chaque adversaire comme une marionnette du président américain. Alors certains candidats démocrates n’hésitent pas à s’en prendre eux-mêmes à Barack Obama. C’est le cas d’Alison Lundergan dans le Kentucky. Dans un de ses clips de campagne, elle répond directement à son adversaire républicain, Mitch McConnell : "Je ne suis pas Barack Obama. Je suis en désaccord avec lui sur les armes, le charbon et l’Agence de protection de l’environnement. Et Mitch…Ce n’est pas comme ça qu’on tient un fusil. "

Dans ces états menacés par une alternance républicaine (ceux qu’on appelle les Etats "pourpres"), on préfère insister le bilan local des élus démocrates et prendre ses distances avec la Maison Blanche. Toutefois, en Arkansas, le sénateur démocrate Mark Pryor a bien fait appel à un président pour le soutenir dans sa campagne mais à un ancien président… Bill Clinton.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK