Michelin supprime 1093 postes, sans licenciement sec

RTBF
RTBF - © RTBF

Le géant français des pneumatiques Michelin, basé à Clermont-Ferrand, a annoncé mercredi la suppression de 1093 postes, mais "sans aucun licenciement".

Le site de Noyelle-les-Seclin, dans le nord de la France, sera fermé et les 276 salariés redéployés.

Trois autres usines sont concernées: Montceau-Les-Mines (Saône-et-Loire), Cholet (Maine-et-Loire), Tours (Indre-et-Loire).

Selon le groupe, 598 salariés en tout seront redéployés et 495 autres recevront une proposition de départ anticipé à la retraite.

Touché de plein fouet par la crise dans le secteur de l'automobile, le groupe avait jusqu'à présent répondu aux baisses d'activité par des mesures de chômage partiel, notamment à Clermont-Ferrand où travaillent 11 800 salariés.

Les grands groupes de pneumatiques restructurent leur production en Europe occidentale et en particulier en France pour faire face à des marchés en baisse et à une concurrence croissante de nouveaux fabricants.

Continental a ainsi fait part le 11 mars de son intention de fermer l'usine de Clairoix (1200 salariés) et Goodyear Dunlop a révélé le 26 mai le licenciement de 820 personnes à Amiens.

Michelin, qui dispose de 69 sites de production dans 19 pays, compte environ 120 000 salariés dans le monde.

(D'après Belga et Reuters)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK