Michael Jackson: trois fans-clubs français portent plainte contre les accusateurs de la star

Une action en justice contre Wade Robson et Jimmy Safechuck.
4 images
Une action en justice contre Wade Robson et Jimmy Safechuck. - © Justin Sullivan - Getty Images/AFP

Trois fans-clubs français de Michael Jackson ont décidé d'intenter une action en justice contre Wade Robson et Jimmy Safechuck qui accusent la star d'agressions sexuelles lorsqu'ils étaient enfants. Wade Robson et Jimmy Safechuck témoignent dans le documentaire choc "Leaving Neverland"

Aucune preuve de ce qu'ils avancent

La plainte est confirmée à la RTBF par Richard Lecocq, président de MJStreet qui a introduit la plainte avec les associations MJ Community et On The line. La plainte se fonde sur le délit d'atteinte à la mémoire des morts qui existe en France. Selon la loi française, il est interdit d'injurier ou de diffamer une personne décédée.

"Via cette procédure, nous allons demander aux deux accusateurs de présenter des preuves de ce qu'ils avancent", explique à la RTBF Richard Lecocq. "J'ai personnellement vu "Leaving Neverland". Tout n'est que témoignages. Mais ils n'apportent aucune preuve. Michael Jackson n'est plus là pour se défendre. Raison pour laquelle nous avons décidé d'entamer cette démarche."

Première audience en juillet 

Plainte a été déposée par Maître Emmanuel Ludot. Contacté par la RTBF, l'avocat confirme le dépôt d'une "action civile en réparation d'un préjudice moral". L'action a été introduite auprès du Tribunal d'instance d'Orléans, "l'une des associations qui introduit l'action ayant son siège Orléans". Une première audience est déjà fixée le 4 juillet prochain. 

"Les deux accusateurs semblent avoir une mémoire à géométrie variable", nous explique l'avocat. "L'action ira jusqu'au bout. Ce que réclament les fans-clubs, c'est une réparation de principe, soit le versement d'un euro symbolique." Par contre, interdire la diffusion du documentaire sera impossible, la liberté de presse étant également par la loi française.

En 2014, des fans français étaient déjà parvenu à faire condamner le docteur Conrad Murray qui avait donné involontairement la mort au chanteur décédé en 2009. Il avait été condamné à verser un euro symbolique pour préjudice affectif. "Il y a donc un précédent en France concernant Michael Jackson", ajoute Maître Ludot.

Dans une interview exclusive à la RTBF, Taj Jackson, neveu du Roi de la Pop, dénonçait également les accusations à nouveau portée contre Michael Jackson. 

Journal télévisé 03/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK