Mexique: les mères de disparus ont manifesté dans la capitale

Les mères de disparus manifestent à travers le Mexique
Les mères de disparus manifestent à travers le Mexique - © Belga

Le Mexique célébrait hier, vendredi, la fête des mères. Et comme chaque année le 10 mai, les mères de disparus ont manifesté dans le centre de Mexico, pour attirer l’attention sur l’ampleur de la crise des disparitions. Il y a plus de 40.000 disparus dans le pays, des chiffres qui sont en augmentation constante depuis une dizaine d’années.

Les mères dirigent elles-mêmes leurs recherches

Malgré les nouvelles lois et les organes spéciaux mis en place par les autorités, les mères dirigent elles-mêmes leurs recherches. A travers tout le pays, plusieurs fosses clandestines creusées par les cartels ont été localisées par les familles de disparus, qui réclament une intervention plus énergique du gouvernement.

Parmi les manifestantes, Salomé Triguero est sans nouvelle de son fils depuis 3 ans. Agé de 18 ans, il a été kidnappé par un commando armé près de leur maison, dans le nord du Mexique. Comme les centaines de mères qui ont manifesté ce vendredi, Salomé se consacre exclusivement à sa recherche. Depuis plusieurs années, les familles de disparus parcourent les campagnes pour récolter des informations et localiser des fosses clandestines. Salomé participe à ces expéditions deux fois par semaine avec d’autres mères. « Quand nous trouvons des corps de victimes, nous sommes à la fois tristes et satisfaites, parce que ce sont les enfants d’autres mères qui souffrent. Alors il faut découvrir de qui il s’agit. Nous trouvons des disparus, mais encore faut-il pouvoir les identifier. »

Des fosses clandestines à l’intérieur d’une prison de Coatzacoalcos

Il y a quelques jours, une enquête officielle était ouverte sur d’éventuelles fosses clandestines à l’intérieur d’une prison de Coatzacoalcos dans l’est du Mexique.

Originaire de cette ville, Leticia Orozco, mère d’un jeune disparu, n’est pas surprise par cette nouvelle. Pour elle, c’est le crime organisé qui contrôle les prisons de la région. Au fil des années, les mères placent de moins en moins d’espoir dans les autorités, incapables d’endiguer le phénomène des disparitions.

 

Les mères de disparus ont encore manifesté à Mexico, ce 17 mai:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK