Mexique : le chef de la sécurité de Mexico blessé dans un attentat qui a fait plusieurs victimes

Le responsable de la sécurité de la ville de Mexico a été blessé vendredi dans un attentat, a annoncé le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador lors de sa conférence de presse quotidienne. Selon un responsable de la ville de Mexico, l'attaque a été menée par le cartel "Jalisco New Generation".

"Un attentat a été perpétré contre le secrétaire à la Sécurité publique de la ville de Mexico. C’est la maire de la ville, Claudia Sheinbaum, qui m’en a informé en mentionnant qu’il était blessé", a déclaré le président Lopez Obrador. Omar Garcia Harfuch serait "hors de danger", selon un tweet de Claudia Sheinbaum, .

Sans donner de détails, la cheffe du gouvernement de la ville de Mexico a également indiqué que "plusieurs personnes avaient été tuées", sans préciser lesquelles, et que d’autres avaient été "capturées". L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, s’est produite à 06h38 locale (11h38 GMT), a-t-elle précisé.

Selon un autre responsable de la mairie, Omar Garcia Harfuch a été blessé par balles à trois endroits et deux de ses gardes
du corps ont été tués lors de cette attaque qui s'est produite vers 6h30. La procureure générale de Mexico a pour sa part annoncé l'arrestation de 12 personnes.

Dans la matinée, les habitants du quartier de Lomas de Chapultepec, où vit une population aisée et qui abrite les résidences des ambassadeurs étrangers, avaient fait état de tirs nourris pendant plusieurs minutes.
 

La lutte contre les cartels et les gangs se poursuit

Elle intervient au lendemain d’une annonce du gouvernement mexicain sur les zones d’influence des cartels de narcotrafiquants dans la mégapole mexicaine.

"Nous rassemblons des informations et je donnerai une conférence de presse plus tard. Je suis en coordination avec la garde nationale et nous prenons les mesures nécessaires pour garantir la sécurité dans la ville", a ajouté la maire sur Twitter.

M. López Obrador a affirmé, pour sa part, que l’agression contre le chef de la sécurité "est sans aucun doute liée au travail en cours pour garantir la paix et la tranquillité à Mexico et dans le pays".

Dans la vallée du Mexique, composée de Mexico et de sa vaste zone métropolitaine, quelque six gangs sont actifs, avait déclaré jeudi le secrétaire à la Défense nationale, Luis Crescencio Sandoval.

Malgré la criminalité croissante qui frappe le Mexique depuis plus d’une décennie, la capitale reste relativement calme par rapport aux autres régions du pays, où les gangs ont plus d’influence et agissent en toute impunité.