Mexique: "Derrière vos drogués, il y a nos morts", une caravane pour la paix

Derrière vos drogués, il y a nos morts - Javier Sicilia
2 images
Derrière vos drogués, il y a nos morts - Javier Sicilia - © Pedro PARDO (AFP)

L'Institut national de statistiques mexicain (INEGI) a sorti des nouveaux chiffres impressionnants sur la violence provoquée par la guerre entre cartels de la drogue et contre ces cartels: 95 000 homicides en 5 ans, soit un assassinat toutes les vingt minutes.

Un mouvement civil est né l'an dernier pour dénoncer la violence et la stratégie choisie par le gouvernement. Il pointe aussi du doigt la responsabilité américaine dans l'inefficacité du combat : une caravane traverse actuellement les Etats-Unis pour sensibiliser sa population au drame vécu par les Mexicains.

"Derrière vos drogués, il y a nos morts". C’est par ces mots que le poète Javier Sicilia a lancé la Caravane pour la paix qui traverse actuellement les Etats-Unis. Des centaines de familles de victimes vont parcourir plus de 9000 kilomètres pour dénoncer la responsabilité américaine dans la violence qui gangrène le Mexique: 95 000 morts en 5 ans. Le mouvement baptisé " Pour la paix avec justice et dignité " est né l’an dernier, après l’assassinat du fils de Javier Sicilia. Ce dernier hurle alors sa douleur et renvoie dos à dos criminels et politiques. Il dénonce la barbarie des premiers et la corruption et l’inefficacité des seconds.

Il y a 98 % d’impunité. Ça veut dire que les autorités ne châtient pas, par peur, par collusion, par corruption. Au sens premier, les drogues sont un problème de santé publique et pas de sécurité nationale. En le convertissant en question de sécurité nationale, ils le transforment en guerre. Et d’ailleurs, ils l’ont appelé " guerre contre les drogues et combat contre les cartels".

Le mouvement demande donc un changement total de stratégie. Il propose trois priorités au gouvernement américain : légaliser les drogues, s’attaquer au blanchiment d’argent et interdire la libre-circulation des armes. La caravane doit arriver à Washington le 12 septembre, une date stratégique pour influer sur les thèmes de la campagne présidentielle.

Léonore Mahieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK